mercredi 14 décembre 2016

Vivre avec la sep : médecine conventionnelle versus médecine fonctionnelle



Quand on commence à voir l'effet non satisfaisant ou bien très relatif de la médication traditionnelle, ainsi que les effets secondaires, on commence à regarder ailleurs. La médecine fonctionnelle qui va de l'alimentation au sport est un bon complément aux prescriptions des médecins pour les malades de la sclérose en plaques. Si vous êtes malade, vous devez apprendre à connaître votre maladie et à aller au delà.
Un des moyens d'aller au delà et d'ajouter au traitement conventionnel de votre maladie, un traitement dit fonctionnel. Les efforts en matière d'alimentation dont j'ai pu parlé, les activités sportives et votre hygiène de vie générale sont des bons compléments (je ne dirais pas des substituts) à un traitement par votre médecin. Certains peuvent suivre des formations sur le sujet pour aider leur SEP. Je n'en suis pas à ce point mais je passe de plus en plus de temps à me documenter sur la SEP sans virer au paranoïaque. Adopter une discipline et une hygiène de vie en plus du traitement de votre médecin peut vous aider doublement, dans le sens où vous mettez en place une stratégie se focalisant sur le positif et vous aidez en plus votre traitement.
Le plus difficile est sans doute de ne pas s'apitoyer sur son sort et de faire les choix de vie, contraignants à court terme, mais bénéfiques à long terme. Dans mon cas, j'ai mis plus de deux ans à me focaliser sur le positif et à finalement changer d'alimentation et faire des sacrifices qui s'avèrent bénéfiques sur mon niveau de vie. Je suis donc conscient que si vous êtes juste au début de la maladie, des processus d'adaptation physique et psychologique sont nécessaires avant de faire des changements supplémentaires. Je comprends également qu'il faut digérer le diagnostic des médecins avant d'entreprendre tout changement supplémentaire. Cependant, et je le dis avec le recul, une bonne hygiène de vie, en matière d'alimentation, d'activités sportives ou de repos, entreprise le plus tôt possible, contribuera certainement à ralentir les effets de votre SEP.

Dans notre société, on a tendance à avoir une vision court-termiste des choses et beaucoup de tentations extérieures nous incitent à vouloir tout, tout de suite. La SEP est une maladie de marathonien. A l'heure actuelle des recherches, si vous êtes diagnostiqué vers 30 ans, vous partez pour un long chemin d'une quarantaine d'années. Vous ne verrez pas les changements de manière radicale sur votre hygiène de vie tout de suite. Vous ne serez pas dans un meilleur état du jour au lendemain, cependant les efforts entrepris porteront leurs fruits.

Lecture complémentaire:


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.