mercredi 7 décembre 2016

Vivre avec la sep: bien manger!


Je vais commencer une série d'articles sur l'alimentation, je pense que c'est un sujet essentiel pour améliorer sa SEP. Plusieurs régimes sont conseillés quand vous avez la SEP. Choisir le bon, dépend de ce que chacun peut accepter. Aujourd'hui, je vais vous expliquer ce que je fais personnellement.

Je suis partisan d'un régime avec très peu de sucres, beaucoup de graisses, fruits, végétaux et viandes. J'essaye d'acheter le moins possible de produits transformés. L'avantage est que vous recommencez à cuisiner. L'inconvénient, certaines personnes ont des difficultés à cuisiner ou n'ont pas le temps de cuisiner. L'intérêt de manger très peu de sucres ou de produits transformés (qui contiennent souvent du sucre), hormis le sucre des fruits, est que votre corps trouve sa source d'énergie en brûlant de la graisse. Quand votre corps brûle du sucre vous êtes plus énergique quelques heures, quand votre corps brûle de la graisse, je trouve que c'est une énergie plus durable sur toute la journée. 

Votre question sera naturellement, mais manger des graisses fait-il grossir? Dans mon cas, j'ai réduit mon taux de triglycérides (le constituant principal de la graisse) mais augmenté énormément mon taux de cholestérol HDL ("bon cholestérol") en mangeant des bonnes graisses. Les exemples de bonnes graisses peuvent être les viandes d'animaux nourris naturellement à l'herbe, le poisson, le blanc de poulet, les noix, l'huile d'olive vierge, le macadamia, le cacao (prendre une très forte concentration en cacao de votre chocolat), les avocats... Je ne suis pas médecin et je ne me permettrai pas de recommander un régime sans un avis médical, mais j'ai beaucoup plus d'énergie qu'avant et malgré les sollicitations extérieures, j'essaye chaque jour de manger un maximum de fruits et végétaux et de ne pas succomber aux tentations sucrées.

La deuxième chose est de proscrire le gluten. Le régime sans gluten est en vogue, certes critiquable et pas forcément nécessaire pour les personnes qui n'ont pas la SEP, mais dans le cas d'une maladie auto-immune, votre corps peut réagir comme si vous aviez une réelle allergie. De même, supprimer au maximum les produits laitiers et les desserts à base de lait de vache. Plein de solution alternatives existent, chaque matin par exemple, je mange des crêpes au lait de coco au lieu du lait de vache. Certains utilisent également du lait de soja. Votre digestion sera améliorée et vous vous sentirez moins lourd. J'ai arrêté le pain depuis un mois. Je vis en Asie où la tentation est plus faible. Se priver de pain est un immense défi pour un français, si vous ne pouvez pas, essayez de trouver du pain sans gluten. Pour moi, la plus grande difficulté a été de remplacer les desserts classiques (transformés) par des fruits. Une fois que le rythme est pris et que la période de sevrage est terminée, votre niveau supplémentaire d'énergie chaque jour vous fera oublier les contraintes liées à ce régime. Cependant, si ces efforts sont trop radicaux, commencez par réduire la voilure progressivement. Je ne suis pas strict à 100% sur ce régime, mais j'essaye de faire le maximum d'efforts et je vois une amélioration.

Concernant les boissons, je ne bois pas d'alcool (lié à mon médicament), mais si vous continuez à boire, réduisez la dose et privilégiez le vin rouge ou alors de l'alcool qui n'est pas à base de grains comme la vodka. Si vous pouvez, réduisez le café et privilégiez le thé. Je trouve que le café est très diurétique et a un effet très temporaire et artificiel sur l'énergie. De plus, le café a un effet d'accélération du rythme cardiaque. Ici au Japon, les gens vivant très longtemps boivent énormément de thé vert.

Ce régime est très proche du régime paléo. Vous pouvez vous contraindre encore plus en supprimant les oeufs et en réduisant les protéines animales encore plus (relativement difficile socialement). Le docteur Wahls qui conseille de manger 9 rations de fruits et végétaux par jour, est passée du fauteuil roulant à re-marcher, juste par cette médecine fonctionnelle liée à son alimentation. Demandez l'avis d'un médecin sur cette médecine dite fonctionnelle, c'est un bon complément à vos médicaments.

Pour plus d'informations sur ce régime, je conseille les livres suivants (en anglais):






et celui-ci en français:



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.