dimanche 1 janvier 2017

Vivre avec la sep: 10 moyens faciles de réduire les poussées inflammatoires



Pour la nouvelle année, ici un certain nombre d'astuces pour réduire les poussées inflammatoires liées à la sep:

Améliorez votre alimentation
Énormement d'aliments ont des vertus anti-inflammatoires naturelles et vous en sentirez immédiatement les effets. De même, réduire les aliments transformés et manger plus de fruits et salades favorisent le déclin des poussées. La nourriture bio est également suggérée par beaucoup de gens qui ont la sep. J'ai posté un article plus détaillé sur certains types d'aliments que vous pouvez dès aujourd'hui facilement intégrer à votre alimentation. De même, une quantité limitée de compléments alimentaires permet de voir une amélioration réelle. Certains conseillent également de supprimer le gluten et de réduire les produits à base de lait de vache.

Maintenez un sommeil d'au moins 9h par jour
Votre niveau d'énergie est très lié à votre sommeil. Plus vous dormez, plus vous aurez tendance à mieux résister aux changements de température, à la fatigue, aux autres effets indésirables comme les jambes lourdes. Cela semble évident, mais on oublie trop souvent de dormir.

Faites de l'exercice
De nombreuses études montrent que faire de l'exercice à un effet bénéfique sur votre sep. Suivant l'avancée de votre sep, trouvez le sport adapté, mais ne procrastinez pas. C'est la solution de facilité!

Méditez, prenez du temps pour vous
J'écrirai plus longuement à ce sujet. Essayez de prendre une demi-heure pour vous chaque jour, pour réfléchir. Dans nos sociétés modernes, où tout file à toute vitesse, on a tendance à ne pas toujours avoir le recul nécessaire

Relativisez
Certes vous êtes malade, mais il y a bien pire que vous. Si vous avez voyagé avant votre sep dans certains pays très pauvres, vous préférez sans doute avoir la sep que des conditions de vie de certaines populations. Certaines maladies sont beaucoup plus rudes encore. Votre vie n'est pas finie!

Étendez progressivement votre zone de confort
Sous prétexte qu'on a la sep, on pense qu'on ne peut plus rien faire. L'année dernière, je suis allé en Inde. Ce fut dur, mais pas impossible. Je me suis lancé le défi d'arrêter mes médicaments d'ici trois ans et de continuer à voyager chaque année dans au moins un pays différent. Lancez-vous des défis, la vie ne s'arrête pas au diagnostic.

Oubliez la maladie
Quand on est malade, on a tendance à ne se focaliser que sur la maladie au détriment de vivre. La vie est merveilleuse et la sep ne doit pas vous bloquer. Il y a certaines choses que vous ne pouvez plus faire, il y en a d'autres, nouvelles, qui prennent plus de sens. Soyez positif, changez de musique et aimer la vie. Si vous n'êtes pas positif, vous ne ferez rien. 

N'écoutez pas bêtement le médecin
Dans le cas de la sep, vous avez une maladie pour beaucoup d'années. Écouter religieusement le médecin sans faire d'efforts pour comprendre est une perte de temps. Vous pouvez choisir votre médication, vous documentez sur les avantages et les inconvénients de chaque traitement. C'est votre corps, sachez dire non au médecin et établissez un vrai dialogue constructif avec lui. Ceci passe, non seulement par une compréhension de la maladie, mais aussi par une analyse personnelle de chaque prise de sang, de chaque IRM...Soyez curieux! Votre traitement ne sera que plus adapté.

Tenez un journal de vos progrès
Il est important que vous sachiez si vous progressez. Notez l'espacement entre vos poussées, vos moments de difficulté et la raison pour laquelle ils surviennent. Cela vous permettra également de mieux savoir répondre aux médecins.

Apprenez à mieux gérer les poussées
Dans les situations délicates de poussées, ceci est souvent accentué par un grand stress et une grande fatigue. Si vous savez vous habituer à ces situations, il vous sera plus facile de gérer votre sep au quotidien.

Bonne année et bonne santé à tous!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.