dimanche 8 janvier 2017

Vivre avec la sep: 10 conseils simples pour mieux planifier


Une des choses que n'importe quel malade de la sclérose en plaques doit essayer de faire est d'augmenter ses capacités d'organisation et de planification. La sep est une maladie qui peut créer des pertes temporaires de mémoire et d'autonomie qui sont un frein réel à votre vie de tous les jours. Ici, 10 idées simples pour mieux s'organiser et planifier:

- Gardez des choses essentielles à la même place
Cela peut paraître un conseil simple, mais le fait de ne pas poser ses clés ou ses cartes à la même place génère des pertes de temps et du stress accrus pour une personne ayant la sep. De plus, si vous avez des difficultés à vous mouvoir, la recherche d'un objet peut générer beaucoup de petits déplacements inutiles.

- Prenez des notes
Que cela soit au travail, pour des rendez-vous personnels ou pour tout ce que vous devez retenir. La sep entraine trop de risques de perte de mémoire. Ecrivez! Cela évite les oublis.

- Prévoyez des alarmes 
Pour tout ce que vous jugez nécessaire ou que vous avez déjà oublié, utilisez des rappels. Pleins d'outils technologiques gratuits le permettent aujourd'hui et cela aide grandement le malade de la sep à planifier.

- Adaptez votre logement 
essayez d'éviter d'avoir à monter beaucoup de marches. Si vous le pouvez, prévoyez une chambre au re

-Pensez vos déplacements
J'ai fait un article spécifique sur l'avion, mais chaque déplacement peut être une épreuve. Du trajet en métro au long voyage, de la simple marche à la randonnée, sachez où sont les toilettes, la difficulté pour marcher, le type de chaussures, les médecins les plus proches... Tout ce qui pourra vous rassurer lors de vos déplacements 

- N'ayez pas peur d'expliquer
La sep est une maladie non visible et vous avez parfois besoin de choses simples, évidentes pour vous mais indécelables. Les autres autour de vous ne comprennent pas forcément vos besoins. Dire à son conjoint ou sa conjointe que vous ne sentez pas la journée, demandez à s'asseoir, à faire des pauses...sont des manifestations simples qui vous permettront de mieux vivre votre journée.

- Sachez dire non à certaines sollicitations
Depuis que j'ai la sep, je fais beaucoup moins d'événements qu'avant. Ma vie sociale a un peu changé, mais je me porte bien mieux. Des exemples simples, une soirée dansante debout, des soirées sur des produits que vous ne consommez plus avec la sep (ex: dégustation d'alcool)

- Sachez planifier financièrement
La sep (surtout le cas le plus fréquent par rémission) alterne des périodes de bien et de moins bien qui peuvent correspondre à des périodes de bien et de moins bien financier. Faites-vous aider pour gérer votre argent. Diversifier si vous le pouvez vos sources de revenus. J'ai mentionné précédemment la difficulté du crédit pour les personnes atteintes de la sep. Il y a un certain nombre d'aides sociales qui peuvent réduire significativement le risque financier. De nombreux sites financiers gratuits existent pour les personnes handicapés, n'hésitez pas à les consulter.

Prévoyez vos écarts d'alimentation
Si vous êtes très sujet à ce que vous mangez, il faut prévoir les moments où vous allez faire des gros écarts. Cela peut être lié à votre vie sociale, à des périodes de l'année (ex: Noël), sachez que faire des écarts n'est pas dramatique. A moins de se contraindre énormément, il est impossible d'avoir une alimentation 100% auto-immune. Si vous le faites à 80%, vous serez déjà beaucoup plus en forme, cependant suite à des périodes d'excès essayez d'être un peu plus strict pour compenser vos écarts. Vous ne devez pas vous forcez et avoir un sentiment de culpabilité, mais rationalisez ces écarts. Pour les personnes ayant la sep et peu soumis à l'alimentation, vous pouvez être plus flexible sur ce conseil.

- Soyez capable de vous jugez
Ce conseil englobe tous les conseils précédents. Ne tentez pas l'impossible. Chaque malade de la sep est différent et la planification sera très différente d'une personne à l'autre. Si vous voulez essayer d'aller hors de votre zone de confort (et je vous le souhaite), jugez cependant ce que vous entreprenez. Un exemple: vous voulez recourir, ne commencez pas par une course mais progressivement par 300 mètres, 1 kilomètre pour finalement réessayer une course de cinq ou dix kilomètres.

Bons plans!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.