vendredi 30 décembre 2016

Vivre avec la sep: crédit bancaire



J'ai personnellement renoncé à avoir un prêt en France. J'ai la chance de vivre avec une personne de nationalité étrangère et de fait, je préfère investir dans l'immobilier à l'étranger (au Japon où je vis) et le fait de ne pas avoir la nationalité du pays ne permet pas d'être caution du prêt (simplement payeur), il y a donc des contraintes limitées d'assurance.

En France, il y a certes la convention AERAS (limité dans le temps et en montant) et aussi la possibilité de faire jouer la concurrence via des courtiers (ou non), mais pour les prêts élevés, il sera difficile d'éviter une forte majoration. De même, cacher votre condition lors du questionnaire médical est très dangereux même si c'est parfois la solution adoptée et je la comprends.

Quand vous avez la sep, vous n'êtes pas forcément l'ami des assureurs. Ils parient sur la vie et vos probabilités de ne pas travailler sont très (trop fortes) pour eux. Vous avez déjà la chance de bénéficier de l'équivalent de la couverture maladie universelle pour vos soins, il ne faudrait pas trop vous avantager...

Mes conseils sont donc les suivants:

Epargnez: vous allez avoir des moments où votre sep sera moins offensive et vous pourrez travailler. Profitez de ces moments pour accumulez du cash et l'avoir à disposition pour les moments difficiles. Epargner passe aussi par réduire les dépenses inutiles ou de tentation. Ne vivez pas une vie d'ascète mais ne soyez pas dans les dépenses stupides.

Proposez une part plus importante d'apport dans les projets de prêt pour réduire la durée, le montant et la peur du prêteur.

Passer pas des prêts de particulier à particulier. Certaines personnes comprennent mieux votre sep que d'autres et peuvent vous jugez moins à risque qu'une personne différente n'ayant pas la sep mais une vie très dépensière.

Faites des projets réalistes. Une maison isolée, nécessitant une voiture, un très grand jardin compliqué à entretenir, une distance des hôpitaux soignant la sep peuvent être (ou pas) des raisons de coûts additionnels. Soyez réaliste sur l'évolution de votre maladie et faites des choix rationnels.

Complément de lecture

http://reassurez-moi.fr/guide/assurance-pret-immobilier-sclerose-plaques

"La sclérose en plaques est considéré par les assureurs de prêt immobilier comme un risque aggravé. Cela peut amener les compagnies à demander une surprime ou à pratiquer des exclusions dans les garanties."

http://www.aquisep.fr/content/demander-un-pret-banquaire-quand-une-sep

La convention AERAS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.