lundi 6 février 2017

Vivre avec la sep: n'oubliez pas de vivre



« Vivez les gens » cela devrait être une consigne pour les malades de la sep. Votre vie ne s’arrête pas au diagnostic, elle ne s’arrête pas aux premiers symptômes, ni même aux vraies difficultés, elle s’arrête à votre mort. Vous avez la sep, vous n’avez pas de cancer ou une autre maladie. C’est difficile, mais vous êtes toujours là. Posez-vous la question : comment puis-je apporter de la valeur, comment suis-je encore utile? Certains le feront par un autre type d’emploi, d’autres, qui ne peuvent plus travailler, en sensibilisant les autres. Il faut à la fois parler de la maladie pour augmenter la recherche, faire vivre les conversations sur le sujet et savoir en même temps dissocier son cas personnel. L’équilibre est difficile à trouver.
Les gens qui se focalisent trop sur le fait qu’ils ont la sclérose en plaques, ne vivent plus. J’en suis le témoin privilégié, car cela m’est arrivé. À chaque fois que je rencontrais un ami, je ne parlais que de cela. Malgré moi, je créai le sujet de discussion et avec le recul, je pense que j’exaspérais les gens. Certes, ce n’est pas toujours facile, car la sep ne vous lâche pas. Cependant, vous pouvez choisir vos moments pour en parler. C’est mon cas. Aujourd’hui, mon extériorisation passe par ce blog et par la valeur et les conseils que je peux apporter à d’autres personnes. J’essaie de ne plus accaparer les conversations en les ramenant toujours à ce problème. Cela m’aide et je pense que ma relation aux autres a changé. Cela m’a pris deux ans et je remercie un ami qui me l’a fait remarquer et m’a imposé un travail sur moi.
Vivre avec la sep, c’est vivre différemment mais vous avez toujours beaucoup de choses que vous pouvez faire. Les voyages sont plus compliqués, mais bien planifies, ils ne sont pas impossibles. Vous pouvez aller à des concerts sans danser, des évènements en participant moins qu’avant mais toujours en profitant. Si vous positivez en faisant certains efforts, votre vie reste belle.

Pour beaucoup, vous devez reconsidérer votre carrière. Cela peut être vue comme une épreuve mais aussi comme une opportunité. Un valide change en moyenne 7 fois d’emploi dans sa carrière. J’ai écrit dans un article précédent qu’il ne faut pas se sentir coupable d’avoir des médicaments remboursés, vous faites vivre beaucoup de gens indirectement.

Énormément de livres de développement personnel peuvent aider (quelques-uns en dessous). L'important est toujours la manière dont vous considérez votre vie. Êtes-vous positif, aimez-vous les défis ou bien êtes-vous négatif et dans le défaitisme. À la fin, comme toujours, cela sera votre décision.

Quelques exemples pour plus de motivation ici:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.