mercredi 10 janvier 2018

Vivre avec la SEP: la ponction lombaire mythe ou réalité?



Un petit post pour évoquer la ponction lombaire. Est-ce que ça fait mal ?

Personnellement (et chacun est différent), la ponction lombaire a été jusqu'à présent, l'étape la plus douloureuse de ma SEP.

Rappelons, tout d'abord, que dans un processus normal de diagnostic de la SEP, le médecin neurologue effectue une ponction lombaire, opération qui consiste à extraire au fond de vous (dans le dos) du liquide céphalo-rachidien pour l'analyser et ensuite vous diagnostiquer ou non la sclérose en plaques.

La prise en elle-même se fait souvent sous anesthésie locale et n'est donc que très peu ressentie. Par contre, tous les mouvements que vous allez effectuer dans les 4 à 5 jours qui suivent la ponction lombaire vont vous engendrer des maux de tête (et potentiellement des vomissements) tels que certaines personnes bloquent une semaine pour la ponction lombaire (premier jour de ponction et 5-6 jours pour s'en remettre). Il est conseillé de rester à l'horizontal, alité,  au moins deux jours après le prélèvement. Une nouvelle fois, il faut prendre la ponction lombaire comme une étape souvent nécessaire dans la validation de votre SEP. C'est souvent la première fois que vous allez ressentir une vraie douleur (les premiers symptômes de la SEP étant souvent des picotements, des tremblements, de la fatigue temporaire). La ponction lombaire fait souvent prendre conscience que l'on a quelque chose car ce n'est pas anodin. 

Il faut se rassurer en se disant que l'on fait normalement la ponction lombaire une seule fois, que l'on ait ou pas la SEP.

A tous ceux qui vont bientôt en subir une pour une sclérose en plaques ou non, tout mon soutien!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.